Elle résulte de part et d’autre en la désignation de personnalités au profil politique marqué, peu aptes à mobiliser au-delà leur camp respectif. Le peuple se méfie de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Ils montrent leur unité et se félicitent du travail accompli. "La France est une République indivisible, laïque, Napoléon Ier met en place un nouvel ordre européen, il contrôle de plus en plus de territoires et redessine les frontières de l'Europe. La voie de la Cinquième République est dès lors tracée. Chassés de Prusse, d'Autriche et d'Espagne, les Français se replient et les États occupés se libèrent les uns après les autres de l'impérialisme français. Sous le régime du Consulat, la France demeure officiellement une République. Sa mise en œuvre reste cependant à confirmer, l’action politique apparaissant toujours principalement initiée par la Présidence de la République française. La guerre de Vendée fait quant à elle 200 000 morts. d'aucuns aujourd'hui la rêvent partagée en quelques empires financiersmettons les en échec. Une question divise l'Assemblée : « Faut-il déclarer la guerre à l'Autriche ? Napoléon est condamné à l'exil sur l'île d'Elbe en Méditerranée. En février 1800, sur 7 millions de citoyens, 3 millions de Français votent oui et seulement 1 600 votent non. Mais elle l’est sans pompe, sans proclamation solennelle. Deux factions politiques s'affrontent à la Convention : les Girondins, qui sont des républicains modérés, et les Montagnards, plus radicaux et centralisateurs. Pendant un mois, rien ne se passe car les États généraux sont paralysés par un désaccord sur la procédure du vote. Finalement, la France déclare la guerre à l'Autriche le 20 avril 1792, mais elle est battue. Pour la première fois, des révolutionnaires tirent sur d'autres révolutionnaires. Le peuple exige qu'on le laisse entrer pour s'y servir mais le gouverneur de la Bastille refuse. Dans la pratique, il est élu un mois avant le renouvellement de l'Assemblée nationale, ce qui renforce son autorité et réduit d'autant l'influence que les chambres parlementaires avaient sur le gouvernement du pays. L'année 1789 est marquée par une série de dates importantes. La fonction de préfet est créée en 1800 pour représenter Napoléon Bonaparte dans chaque département. L'héritage : Le vrai bilan complet des 5 années de Fillon et Sarkozy au pouvoir. Les marches interminables, le froid glacial, le manque de nourriture et les attaques incessantes des cavaliers russes déciment la Grande Armée : 450 000 hommes meurent en quelques semaines. L'armée est d’abord vouée à la (re)conquête qui conduit à l'annexion de la rive gauche du Rhin (1797) et la création des Républiques Sœurs en Italie. Dans les campagnes, les paysans s'arment et s'attaquent aux châteaux des seigneurs. Elle est renseignée par des indicateurs qui rapportent les propos anti-napoléoniens tenus dans les lieux publics, et arrête tous les opposants. Lire la suite, Le nom de républicains a été donné aux partisans de la république, avec une signification différente selon les pays et selon les époques. En effet, les députés définissent des « bornes » à la liberté qui ne peut être totale. Le nouveau régime ne fait pas l'unanimité. Antoine Barnave participe activement à la définition du régime, mais ne parvient pas malgré ses conseils à convaincre le couple royal d’accepter le rôle qui lui est dévolu. au sein de la Convention nationale. Napoléon Ier se protège aussi d'un réveil des idées révolutionnaires en permettant aux bourgeois de s'enrichir et en contrôlant les ouvriers grâce au « livret ouvrier » sur lequel leurs déplacements doivent être consignés dans le but d'éviter tout regroupement donc toute tentative d'insurrection. Après la bataille de Sedan, qui voit la défaite et la capture de Napoléon III, la République est proclamée le 4 septembre. Ils reçoivent l'aide des monarques européens qui voient d'un mauvais œil les événements français. Le 3 septembre 1791, une constitution est adoptée : c'est la naissance de la monarchie constitutionnelle. Finalement, cette république est un échec et conduit Napoléon Bonaparte au pouvoir. Elle est ensuite utilisée dans le fonctionnement même des institutions par les anciens conventionnels pour se maintenir au pouvoir, notamment lors du Coup d'État du 18 fructidor an V. C'est le général Napoléon Bonaparte qui finit par prendre le pouvoir en 1799 (après le coup d'État du 18 brumaire an VIII). D'abord armée nationale composée uniquement de conscrits (soldats français professionnels incorporés dans l'armée après avoir effectué le service militaire obligatoire pour tous les hommes de 20 à 25 ans) l'armée napoléonienne s'ouvre progressivement aux soldats étrangers. Le Directoire, dirigé par les plus riches, perdure jusqu'en 1799, mais il est contesté. La logique du scrutin majoritaire et une poussée électorale de l’extrême droite encouragent la bipolarisation politique entre deux grands partis, PS et UMP. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. l'abolition de la royauté, votée à l'unanimité le 21 septembre 1792 ; la proclamation d'un nouveau régime politique, la république, le 22 septembre 1792 : c'est « l'An I de la république ». La laïcité a gagné mais elle a changé de sens par Marcel Gauchet dans L'Histoire numéro 289, proclamation de l'abolition de la royauté, une série de conflits avec le reste de l'Europe, institue en particulier l’école gratuite, obligatoire et laïque, loi de séparation des Églises et de l'État, Gouvernement provisoire de la République française, Histoire de France sous la Quatrième République, Histoire de France sous la Cinquième République, Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, Déclaration des droits de l'homme de 1789, Le 28 septembre 1958 sur le site de l'Assemblée nationale, Sénatus-consulte organique du 16 thermidor an X, Sénatus-consulte organique du 28 floréal an XII, Acte additionnel aux constitutions de l'Empire du 22 avril 1815, Question prioritaire de constitutionnalité, Principes fondamentaux reconnus par les lois de la République, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Régime_républicain_en_France&oldid=174866184, Portail:Politique française/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, faiblesse du pouvoir exécutif (échec du président, retrait des personnalités marquantes des années 1920 (. La constitution de 1958 invoque une simple autorité et non un pouvoir judiciaire, affirmant l'idée d'une subordination de la justice au pouvoir politique. victoire de Valmy, le lendemain de l'abolition de la royauté, les députés de de la Convention Nationale décident que les actes publics seront désormais datés de "l'An 1 de la C'est aussi le but du « blocus continental » que Napoléon Ier met en place à partir de 1806. Son but est d'éliminer tous les ennemis intérieurs et extérieurs de la république. Il institue en particulier l’école gratuite, obligatoire et laïque dans le but d’enraciner la République dans les mentalités. Faites constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir. La Constitution de 1791 a des limites. Chacun a le droit d’obtenir un emploi, défendre ses intérêts par l’action syndicale, participer par l’intermédiaire de ses délégués à la détermination collective des conditions de travail. A cet égard, qu’en est-il du 22 septembre 1792, jour fondateur de la République française, dans la mémoire nationale ? C’est l’échec de ce régime qui ouvre la voie à la Première République, bien que le peuple français lui-même n'ait jamais été consulté clairement sur la question. L'institution de la Cinquième République en 1958 marque une rupture dans la tradition républicaine et un retour du pouvoir décisionnel du chef de l'État dans la conduite politique du pays. royauté, un débat s'engage Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît. Un sentiment anti-français se développe en Europe. À l'été 1791, la France est donc menacée d'invasion. En avril 1791, le pape Pie VI condamne la Constitution civile du clergé, encourageant de nombreux prêtres réfractaires à refuser de prêter serment. Par ailleurs, tout citoyen peut parler et écrire librement ; il ne peut être inquiété pour ses opinions. Cours 2. Dans le cadre du droit du travail, la Cour de cassation réaffirme le 19 mars 2013 que le principe de laïcité instauré par le premier article de la constitution est applicable aux salariés des employeurs publics et des salariés des employeurs de droit privé qui gèrent un service public. La neutralité de l’État, issue de la loi de séparation des Églises et de l'État, reste un élément fondateur de la société politique. La première Constitution républicaine est ainsi créée. La Troisième République n’est pas en mesure d’agir sur les événements : Elle est emportée par la défaite militaire de juin 1940. Si les premiers républicains, dits opportunistes, se contentent de laïciser la vie publique, l'Église catholique conserve une position privilégiée en France en vertu du Concordat de 1801. La nouvelle Constitution s'accompagne d'une nouvelle Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen qui insiste tout particulièrement sur le droit de propriété. Après ses conquêtes, Napoléon met en place un nouvel ordre européen : Dans cette Europe napoléonienne, les valeurs et les principes du régime impérial se diffusent. La Première République française naît alors que la France a progressivement coalisé contre elle une grande partie des états européens par ses premiers coups de force : constitution civile du clergé (1790), empiétements territoriaux (1791-92), exécution de Louis XVI (1793)…. Désormais seuls à la tête de la république, les Montagnards proclament « la Terreur » le 5 septembre 1793. À l'inverse, les députés du tiers état réclament le « vote par tête » : un député, une voix. La Terreur dure jusqu'en 1794. Durant l'été 1789, la Grande Peur s'installe : les seigneurs craignent pour leur vie après l'attaque des paysans. Lire la suite. Le 17 septembre 1793, les Montagnards votent la loi des suspects qui met en place un système répressif permettant de condamner à mort, sans preuves, toute personne suspectée d'être anti-républicaine. Les assemblées censées représenter la nation existent toujours, mais elles ne sont plus convoquées. Pour la première fois en France, la nation, par l'intermédiaire de ses représentants élus, s'impose comme un pouvoir politique indépendant et supérieur au roi. Après la chute de Napoléon, les puissances européennes ont rétabli les Bourbons en France: c'est la restauration. Les réformes administratives ont pour objectif de mettre en place une administration efficace, loyale, obéissante et centralisée. Il fait de la propriété un droit fondamental. Une fois devenu empereur, Napoléon Ier se lance dans une politique impérialiste qui fait de l'Europe un champ de batailles. Homme politique français... Régime qui gouverna la France depuis la fin de la... [1789]. Les 5 et 6 octobre 1789, ce sont les « grandes journées » de la Révolution : le peuple prend le contrôle sur le roi de France. En 1802, Napoléon Ier resserre l'autorité de l'État dans les colonies où l'esclavage et la traite négrière, pourtant abolis par la république en 1794, sont rétablis à la demande des colons. Montesquieu avait distingué trois pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire dans son ouvrage De l'esprit des lois publié en 1748. Décidée par référendum en 1962, l’élection du président de la République française au suffrage universel à compter de 1965 donne à celui-ci une autorité nouvelle. Le peuple élit à la première Assemblée nationale une majorité absolue monarchiste qui est favorable à la paix, désavouant Léon Gambetta. Napoléon Ier contrôle la population française. Si le roi veut la guerre, les députés de l'Assemblée, eux, sont partagés : La France déclare la guerre à l'Autriche le 20 avril 1792. Ce texte synthétique de 17 articles révolutionnaires énumère les « droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme » acquis grâce à la Révolution française. Ils veulent avant tout établir l'égalité politique et sociale, quitte à limiter les libertés. Le décret de la Convention stipule simplement qu’à compter de ce jour, 22 septembre 1792, les actes publics seront datés de "l’an premier de la République française". Histoire Première . Par ailleurs, un mouvement de décentralisation est amorcé vers les régions et les départements: à cette occasion les régions deviennent des collectivités locales à part entière dotées d'une assemblée élue. Dans le monde du travail, les déplacements des ouvriers sont surveillés et les grèves sont interdites. Où télécharger en "direct download" sans Megaupload ? C'est un symbole fort : la nation existe partout où ses représentants sont réunis, indépendamment de la volonté du roi. Le 11 juillet 1792, l'Assemblée législative décide de réagir par un décret qui proclame « la patrie en danger » : tous les citoyens sont encouragés à défendre la France. Le 6 avril, Isnard et Barère font élire un Comité de salut […] Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, le roi et sa famille déguisés quittent le palais des Tuileries. La fête nationale élève chaque année le 14 juillet 1789 au rang d’événement fondateur de la Révolution française. La séparation des pouvoirs est renforcée : deux assemblées se partagent le pouvoir législatif et cinq « directeurs » nommés par les représentants du peuple ont le pouvoir exécutif. Le 1er août 1792, les Parisiens ont connaissance du « manifeste de Brunswick ». C’est Danton qui revient sur l’indivisibilité. Amenée par la Révolution française, la Première République succède à la monarchie constitutionnelle qui disparaît le 10 août 1792 avec la prise du palais des Tuileries p… Lors de la fête de Fédération, tous les acteurs de la révolution de 1789 se réunissent sur le Champ-de-Mars pour participer à une cérémonie. Le Consulat instaure donc une illusion de république : c'est Napoléon Bonaparte qui décide de tout. L'année 1789 est marquée par une série de dates importantes. La Cour de cassation valide le 25 juin 2014, suivant ces principes, le licenciement pour faute grave de la salariée d'une crèche qui refusait d'ôter le foulard islamique qu'elle portait. Mais cet équilibre des pouvoirs s'avère être vulnérable lorsque la France doit affronter à partir de 1914 une série d'épreuves majeures, deux guerres mondiales et deux conflits coloniaux majeurs, qui provoquent la chute de la Troisième République en 1940 puis de la Quatrième République en 1958. En 1803, il met en circulation une nouvelle monnaie, le « franc germinal », dont la valeur dépend du poids de métal précieux qu'elle contient. Cet article concerne l'histoire du régime républicain en France. Lire la suite, Au début de janvier 1793, lorsque se précise la menace d'une guerre générale, la Convention crée dans son sein un Comité de défense générale. Les peuples soumis paient toujours plus d'impôts et donnent toujours plus de soldats pour gonfler les rangs la Grande Armée de Napoléon. Napoléon Bonaparte monnaye aussi le retour des nobles royalistes et chrétiens qui avaient émigré en leur confiant des postes de fonctionnaires. À gauche, les députés « radicaux » comme Brissot et Robespierre souhaitent fonder un régime sans roi, c'est-à-dire une République. Les armées républicaines partent à la conquête de l'Europe et remportent la bataille de Fleurus, en Belgique, en juin 1794. Dans les autres cas, les restrictions à la liberté religieuse doivent donc être justifiées par la nature de la tâche à accomplir, répondre à une exigence professionnelle essentielle et déterminante et être proportionnée au but recherché. Ces événements conduisent, dans la nuit du 4 août 1789, à l'abolition des privilèges.  : […] Les députés sont divisés. Le 28 septembre 1958[2], le peuple français adopte par un référendum une nouvelle constitution dans laquelle le pouvoir exécutif est renforcé. Pour la première fois, toutes les grandes puissances européennes se liguent contre la France. Le 14 juillet 1789, le peuple est devant la prison de la Bastille, qui est également un dépôt d'armes et de poudre à canon. Soucieux de maintenir l'ordre, ils veulent avant tout respecter les lois et protéger les libertés. En effet, depuis la bataille perdue par la France à Trafalgar en 1805, l'empereur cherche à affaiblir l'Angleterre par tous les moyens. Napoléon abdique à Fontainebleau le 6 avril 1814 : c'est la fin du Premier Empire. Ces principes sont proclamés dans l'article 1er de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Il jouit d'une grande popularité en France grâce à ses victoires militaires. En 1808, Napoléon Ier restaure une noblesse baptisée « la noblesse impériale » composée majoritairement de bourgeois militaires ou fonctionnaires. le préambule et l'article 72-3 qui font référence à l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité. Condamné à mort, il est guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution et sa tête est montrée au public venu nombreux. En haut des bancs de gauche, les députés Montagnards sont dirigés par Danton, Marat et Robespierre. En France, sous la Révolution et la I re  République, le terme de « patriote » est davantage utilisé. Tous les citoyens sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. De la Révolution française à l'Empire. Robespierre anime à la Convention nationale un régime coercitif et répressif, la Terreur, qui vise à mobiliser les énergies dans la lutte contre les ennemis intérieurs et extérieurs de la Révolution. Le 14 juillet 1789, les révolutionnaires prennent la Bastille, un événement symbolique qui reste aujourd'hui dans les mémoires. Malgré les alarmes de Maximilien de Robespierre qui annonçait une dictature militaire, c’est la France elle-même qui a déclaré la guerre au « roi de Bohème et de Hongrie »(avril 1792). Victoire de Dumouriez sur les Autrichiens du duc Albert de... Députés de la Montagne, qui siégeaient, à la Convention, sur les... 56170. Le courrier est contrôlé par un « cabinet noir » qui ouvre les lettres des citoyens suspectés d'être royalistes ou républicains. À gauche, les députés « radicaux » craignent que la guerre fragilise la révolution par son coût financier et humain. Une réforme constitutionnelle intervient en 2008 avec notamment pour objectif une revalorisation du rôle du Parlement. L'égalité proclamée est une égalité civile qui n'élimine pas les inégalités de richesse. En fait, le roi joue un double jeu car il n'a pas renoncé à supprimer l'Assemblée nationale. Les Montagnards mettent en place un gouvernement révolutionnaire, le Comité de Salut public, dominé par Danton, puis, après la chute de celui-ci, le 10 juillet 1793, par Robespierre. Ses membres étaient trop nombreux et la publicité des séances incompatible avec le secret nécessaire aux préparatifs militaires. Lire la suite, La création du culte théophilanthrope répond au désir de sauver la République, en fournissant aux citoyens les bases d'une morale publique. Le besoin d'une nouvelle religion s'était fait sentir, dès l'échec de la Constitution civile du clergé, en 1791, et plusieurs tentatives officielles avaient été faites : culte de la Raison, fête de l'Être suprême. Pour avoir une vue d'ensemble sur la Révolution française, consultez en priorité les articles suivants du dossier en cliquant sur celui de votre choix : Régime sous lequel la France a vécu de septembre 1792 à mai 1804. De 1789 à 1814, la France subit de profonds changements politiques. Le peuple gouverne, même si en réalité ce sont les hommes riches qui gouvernent. Le 5 mai 1789, environ 1 200 députés sont réunis au château de Versailles pour l'ouverture des États généraux. Dès lors, il appartient au législateur d'assurer la conciliation entre le principe de fraternité et la lutte contre l'immigration irrégulière qui participe de la sauvegarde de l'ordre public, qui constitue un autre objectif de valeur constitutionnelle. Un an plus tard, je vous suis absolument. Le régime se veut démocratique, avec la Constitution de l'an I (1793), non appliquée. Les libertés d'opinion et d'expression impliquent le devoir de ne pas en abuser afin de ne pas « troubler l'ordre public ». Toutes les actions du Gouvernement autour des thématiques qui vous concernent : Décret de la Convention nationale de l'an I de la République abolissant la royauté -. Elle a connu trois formes de gouvernements : La Convention nationale, du 22 septembre 1792 jusqu'au 26 octobre 1795. Un régime à dominante parlementaire, celui de la Troisième République, est défini par les Lois constitutionnelles de 1875 : les monarchistes ont obtenu la création d’un sénat censé tempérer les évolutions de l’Assemblée nationale. Le régime républicain en France est la forme de gouvernement en vigueur pour la première fois en 1792, ensuite interrompu d'abord de 1804 à 1848 (Premier Empire puis Restauration) puis de 1852 à 1870 (Second Empire) et enfin de 1940 à 1944 (régime de Vichy). Les bourgeois du Directoire écartent donc la majorité du peuple de la vie politique. Réfugiés dans les monarchies voisines comme l'Autriche et la Prusse, ils organisent la contre-révolution. Le 2 juin 1793, les Montagnards aidés par les sans-culottes font un coup d'État en arrêtant les députés Girondins. C'est dans cette salle que les députés prêtent le « serment du Jeu de paume » par lequel ils se promettent de rester unis pour rédiger une constitution définissant les nouvelles règles du royaume. La République française est entraînée dans une série de conflits avec le reste de l'Europe. Après l'exécution de Louis XVI, les frontières de la France sont de nouveau menacées au Nord-Est par les armées autrichiennes et prussiennes et au Sud par les armées espagnoles : la république est cernée, assiégée. La Ire République est instable, les révolutionnaires ne parviennent pas à s'accorder sur la politique à mener. La dernière modification de cette page a été faite le 20 septembre 2020 à 11:03. Le régime républicain en France est la forme de gouvernement en vigueur sur le territoire français pour la première fois en 1792, ensuite interrompu de 1804 à 1848 (Premier Empire, Restauration et Monarchie de Juillet), puis de 1852 à 1870 (Second Empire) et enfin de 1940 à 1944 (régime de Vichy et occupation allemande). Mais en 1804, la Constitution de l'an XII dispose que « Le gouvernement de la République est confié à un empereur qui prend le titre d'empereur des Français ». Avec le Directoire, le suffrage est censitaire. Le quinquennat et la réforme constitutionnelle de 2008 favorisent l'émergence de nouveaux débats sur l'équilibre des pouvoirs. Le pouvoir législatif est partagé entre deux chambres depuis 1875. Thiers soutient Louis-Napoléon Bonaparte à la première élection présidentielle au suffrage universel mais Bonaparte, trois ans après son élection, renverse le régime par le coup d'État du 2 décembre 1851. Les réformes sont également économiques. Historien de la Révolution, il participe en 1830 aux Trois Glorieuses et à la fondation de la monarchie de juillet, devient premier ministre de Louis-Philippe mais finit par renoncer. Le 13 juillet 1789, la situation dégénère en insurrection : les bourgeois de Paris annoncent qu'ils prennent le contrôle de la ville et que, pour en défendre les habitants, une armée de citoyens dirigée par le marquis de La Fayette est créée sous le nom de « Garde nationale ». Cependant, il est aussi un outil de maintien de l'ordre social : Le fonctionnement du régime impérial est celui d'une dictature, Napoléon concentre tous les pouvoirs et surveille la population française. De même, tout citoyen a le devoir d'obéir aux lois, sinon « il se rend coupable de résistance ». Napoléon Ier s'appuie sur la propagande, l'Église et l'université : Pour donner plus d'éclat au régime impérial, Napoléon Ier crée une cour qui reprend tous les codes de celle de Versailles avant la révolution : soutien inconditionnel à l'empereur, concurrence pour obtenir ses faveurs et organisation de fêtes grandioses aux châteaux des Tuileries, de Compiègne et de Fontainebleau. En réaction, le peuple réalise un nouveau coup de force le 10 août 1792 avec la prise des Tuileries, où vit la famille royale. Sauf mention contraire, tous les textes de ce site sont sous licence Creative Commons. Les élites se détachent de ce système, à l’image d’Adolphe Thiers.